Un chien qui aboie, hurle, détruit, urine voir défèque à l’intérieur de la maison en votre absence n’est pas un chien qui se venge mais bien un chien qui vous signifie une réelle souffrance, la peur de rester seul, parfois proche d’un état de panique.

De nombreuses idées reçues ou conseils inadaptés circulent tels qu’ignorer le chien avant le départ et après le retour, soyons honnête quel humain arrive à faire cela ?! Et en quoi le fait d’ignorer un animal qui souffre peut l’aider à aller mieux ?!

L’enfermer dans une caisse, ce qui va le rassurer et régler le problème ! Sérieusement ? Comment un animal qui panique, peut-il du jour au lendemain se sentir mieux dans une caisse sans y avoir été habitué ?

Lui donner des Kong à manger… Malheureux Kong que l’on retrouve souvent encore pleins à notre retour, lorsque à ce moment précis notre chien s’en délecte enfin car un chien stressé ne mange pas ! Les Kong sont des « outils » de travail formidables à condition d’être bien utilisés, c’est comme tout !

Lui mettre un collier anti-aboiements est bien la dernière chose à faire, le but étant bien d’aider le chien à aller mieux et non de le sanctionner parce qu’il va mal non ? Les risques qu’il développe des peurs généralisés, qu’il inhibe le peu de comportements qu’il effectue encore, qu’il déplace ses manifestations de stress d’autres façons voir développe des comportements agressifs est présent.

Pourquoi certains chiens présentent ce problèmes et d’autres pas ?

Aucune cause n’a à ce jour était mise en évidence. D’après mes observations, cette difficultés peut arriver après un changement d’environnement de vie tel qu’un déménagement, un changement dans la routine quotidienne tel qu’un retour de vacances, un changement de structure familiale telle qu’une adoption ou l’arrivée/ le retrait d’une personne dans le foyer.

Alors que faire ?

Regardez cette brève vidéo sur le sujet. (Dans certains cas, une collaboration avec votre vétérinaire traitant est envisageable voir nécessaire pour aider le chien)