Gestion optimisée et sécurisée des relations Enfants/chiens durant les fêtes de fin d’année

 

Conseils pour les propriétaires de chien visités par des personnes ayant des enfants et inversement.

 

Les vacances scolaires sont l’un des moments de l’année ou l’on compte le plus de morsures. La raison est facilement compréhensible, plus nous augmentons le temps que le chien passe en présence d’enfants plus le risque d’accident est augmenté. D’autant plus que Noel est bien LA période propice à recevoir du monde à la maison : famille, enfants et amis les visites s’enchainent.

De nombreuses personnes nouvelles et/ou étrangères pour le chien investiguent le foyer et les habitudes et routines de la vie du chien sont modifiées, perturbées.

Les enfants sont plus excités par le contexte des fêtes et nous sommes moins présent pour les surveiller car nous avons nos préparatifs de repas et autres à effectuer.

christmas-1874258_1920

D’autres points sont à prendre en considération tels que :

 

  • les enfants se promènent souvent avec de la nourriture dans les mains
  • la tentation de nourriture à portée du chien (table basse)
  • des jouets avec des formes nouvelles
  • des jouets bruyants pouvant effrayer le chien
  • une excitation et une inattention de la part des adultes et des enfants
  • la visite du père Noel : pour certains chiens les déguisements peuvent être une véritable source de peur et donc générer des comportements inattendus de la part du chien

 

Nous observons bien souvent que :

  • Les enfants ne savent pas comment se comporter avec un chien : des cris, des courses poursuites entre eux ainsi qu’avec le chien, des enfants qui courent et gesticulent les bras en l’air, des enfants tétanisés ou faisant des gestes brusques lorsque le chien les fixe en train de manger un morceau de gâteau etc…

 

  •  Les parents ne supervisent pas suffisamment les échanges chien/enfant et/ou ne savent pas interpréter les comportements du chien. (signaux de stress, un chien qui demande du calme, des échanges entre le chien et l’enfant trop brusques …)

 

Il est primordial d’agir et d’enseigner à l’enfant qu’il n’est pas autorisé :

  •  de courir après le chien
  • de s’assoir sur le chien
  • de taper le chien
  • de faire un bisous sur la gueule du chien
  • d’obliger le chien à faire un câlin en le tenant par le cou
  • de lui tirer les oreilles, la queue ou les poils
  • de le forcer à exécuter un ordre
  • de lui crier dessus
  • de lui reprendre de la nourriture / un jouet

 

Les bonnes attitudes à enseigner : 

  •  Regarder le chien de loin lorsqu’il mange un os ou un jouet (nous vous conseillons de ne pas donner d’objet à mâcher à votre chien lorsqu’il est en présence d’enfants que vous ne pouvez pas superviser à 100%, qui plus est lorsque ce ne sont pas les vôtres.)
  •  Laisser le chien venir à lui s’il souhaite se faire caresser et que les caresses se font au niveau des flancs et du poitrail. (si votre chien à de l’arthrose ou des douleurs à des endroits particuliers soyez particulièrement vigilants, ou isolez le chien dans un endroit calme)
  • Caresser le chien avec une seule main
  • Si le chien s’en va, il doit le laisser s’en aller calmement
  • Si l’enfant fait tomber de la nourriture au sol devant le chien, il n’essaye pas de la ramasser, il la laisse au sol, ce n’est pas grave si le chien la mange.
  • Si le chien a un comportement qui lui fait peur, il doit venir en parler tout de suite aux adultes.

 

 (Conseil : Ne punissez pas votre enfant s’il vous avoue avoir effectué un mauvais geste envers le chien, encouragez-le plutôt à en parler, en abordant le sujet vous pourrez de ce fait faire de la prévention en toute confiance et améliorer la situation à l’avenir)

 

Nous vous conseillons :

  •  Faire en sorte à ce qu’un adulte soit toujours présent lorsque les enfants sont en contact direct avec le chien.
  • Séparez le chien et les enfants si vous ne pouvez pas superviser les interactions.
  • Intervenir si vous observez chez le chien un signal d‘inconfort ou le moindre signal de stress en expliquant à l’enfant que son copain canin a besoin d’espace.
  • Ne punissez pas votre chien s’il grogne, aidez-le !
  • Créez un espace au calme pour le chien : Mettez à sa disposition un lieu fermé par une porte classique ou une barrière sécurité enfant s’il a besoin de tranquillité ainsi que pour manger son repas, son os, ses jouets fourrés…

 

La grande majorité des situations qui « dérapent » sont dues à une incompréhension entre le chien et l’enfant. Un chien qui en vient à mordre n’est pas un mauvais chien mais un chien qui a essayé de se faire comprendre en utilisant son langage de chien, ses postures corporelles, chercher à s’éloigner de l’enfant ou grogner sans que cela ait été entendu, vu et écouté.

 

Pour que les fêtes de fin d’années soient belles et réussies pour tous, la gestion et l’optimisation de la cohabitation entre enfants et chiens vous permet d’anticiper les situations à risques, ainsi de les éviter et de terminer l’année entre moments magiques et grands moments de bonheur !

 

Perrine HUBERT

Eloïse DESMARIS

www.Unchiendanslafamille.fr